• Le rééquilibrage alimentaire

    La chrononutrition

    Lors de ma seconde consultation, ma nutritionniste m’a parlé de la chrononutrition. Je suis repartie du cabinet avec des principes simples à suivre.

    La chrononutrition ou le respect des rythmes du corps

    Devant mon air hébété, ma nutritionniste  m’explique que la chrononutrition reprend le proverbe « manger comme un roi le matin, comme un prince le midi, et comme un mendiant le soir »

    En fait la chrononutrition c’est respecter les rythmes naturels du corps.

    Pour faire simple, c’est apporter les nutriments dont le corps a besoin au moment propice de la journée sans stocker les graisses.

    Voyons de plus près les principes de ce rééquilibrage alimentaire.

    Le matin : c'est gras et protéiné

    Après un jeûn de 7h00 (sommeil), il faut recharger ses batteries.

    Idéalement, prenez un petit-déjeuner à l’anglo-saxon.

    Pourquoi ? 

    Lorsque vous mangez salé, vous n’avez aucune fringale dans la matinée. (le sucre provoque des pics d’insuline 2 h 00 après son ingestion d’où les creux d’estomac..Résultat : on se rue sur une barre sucrée et le cycle recommence inlassablement).

    Dites oui à l’hamburger, les cuisses de poulet, le chorizo, les légumes secs, les noix de cajou, l’huile d’olive le matin !

    Le déjeuner : des protéines, du bon gras, des légumes

    Comment doit se composer votre assiette ? 1/3 sucres lents 1/3 protéines (poisson ou volaille) moitié légumes et un peu de gras (du bon gras, pensez oméga 3)

    Si vous ne pouvez vous passer de dessert, prenez un fruit 🙂 

    En chrononutrion, normalement la place du sucre n’est pas au déjeuner. 

    Mais ma nutritionniste ne m’interdit rien. L’important étant de satisfaire ses envies.

     

    Le goûter : la place du sucre

    Du bon gras, des protéines, du sucre rapide, un carré de chocolat noir et hop, c’est un moment de pur plaisir.

    C’est le repas à ne surtout pas manquer pour 2 raisons :

    • c’est à ce moment que le fameux coup de barre survient
    • pour éviter d’ être affamé en rentrant le soir chez soi et engloutir tout ce qui nous tombe sous la main avant le dîner

    Si vous vous posez la question, le sucre rapide est un fruit ou quelques fruits secs.

    Les noix (noisettes, amandes, noix de cajou) ou par exemple l’avocat constituent de bons gras.

    A noter que les noix ou oléagineux sont aussi des protéines. Le chocolat noir (minimum 70%) quant à lui est un excellent anti-stress naturel.

    Le dîner : légumes et protéines

    Le soir, le repas est plus léger  car l’activité physique est bien réduite et nous souhaitons passer de bonnes nuits de sommeil.

    Voilà !

    C’est assez facile à suivre. On ne compte pas les calories, pas de frustrations et surtout on se fait plaisir.

    Et si on a envie d’une part de gâteau ou d’un morceau de pain à 16h00 ? Et bien on cède à la tentation 🙂

    Si vous voulez en savoir davantage, voici un excellent article détaillé sur la chrononutrition. Avez-vous aussi entendu parler de l’alimentation intuitive. Elle se rapproche de la chrononutrition. 

    Et vous suivez-vous un régime alimentaire ? Si oui, lequel ? Avez-vous tenu sur le long terme ?