A propos de

Lorsque l’on m’a diagnostiqué des intolérances au gluten, lactose et aux oeufs il y a 2 ans de cela, trouver des recettes véganes et sans gluten a été une tâche chronophage et ardue. J’ai donc crée ce blog afin que vous puissiez y trouver facilement des recettes simples et rapides sans glo.

Avant toute chose, je n’ai pas la prétention d’être une cuisinière.

Pour être honnête, j’ai peu de patience et n’aime pas particulièrement cuisiner mais il faut bien se nourrir, non ? 

La plupart des recettes que je vous propose m’ont été inspirées par d’autres bloggers ou bloggeuses (eux-mêmes inspirés par d’autres spécialistes) et/ou par mon entourage. 

Par honnêteté et transparence, quand cela est le cas, je citerai la source.

Je vais maintenant vous parler brièvement de ce qui m’a menée à changer de bol alimentaire.

Mon histoire

Je m’appelle Gaëlle, j’ai 39 ans et aussi loin que je puisse me souvenir, j’ai toujours eu des problèmes de poids.

Il y a donc 2 ans de cela, quand j’ai poussé la porte d’une énième nutritionniste mais cette fois-ci recommandée par une amie (mais sans grande conviction), ma vie a pris un tournant inespéré.

Tout de suite cette nutritionniste m’a plu: pimpante, confiante, souriante, bienveillante et très professionnelle. 

Elle m’a mise de suite à l’aise.

Je m'appelle Gaëlle et j'ai 38 ans et je suis intolérante au gluten, lactose et aux oeufs.
Un bilan complet d'1h30

Elle m’a posé pleins de questions sur mon état de santé général.

Sincèrement je n’étais pas du tout en forme mais comme le dit mon père « je suis née fatiguée ». 

Pour moi, cet état était donc devenu ma normalité.

A ma grande surprise, je suis repartie …sans programme de régime à suivre (une première!) mais avec des analyses sanguines à faire.

 
Le diagnostic

A ma seconde consultation, elle m’attendait avec impatience et elle a exulté en tenant mes résultats d’ analyses à la main.

« Vous êtes intolérante au gluten, lactose et aux oeufs » !

« Ces intolérances créent des inflammations donc il est difficile de perdre du poids et elles sont sûrement responsables de vos maux (déprime, fatigue, anxiété, douleurs articulaires,..)

J’étais abasourdie… »comment des intolérances alimentaires pouvaient être responsables de mon surpoids et de ma petite forme ? » 

Je l’écoutais et puis tout à coup ça m’a percutée » Mais que vais-je pouvoir manger » ?

J’étais à 2 doigts de renoncer à ce nouveau bol alimentaire lorsque je me suis dit « qu’ai-je donc à perdre ? »

2 ans plus tard

La réponse ? … 14 kgs ! 

Sans frustration, sans privations…bien au contraire ! 

Une perte de poids lente et progressive.

En bonus, j’ai retrouvé une vitalité et une énergie que je croyais perdues à tout jamais.

Une dernière chose avant de commencer l’aventure. Voici des supers informations pour bien vivre une intolérance alimentaire.

Vous êtes prêts ?